Force et réconfort sont en Lui

Bonjour les amis,

Que certains jours il est réconfortant de lire la Parole, quelle grâce de pouvoir entendre :
D’abord Isaïe : « Le Seigneur est le Dieu éternel, il crée jusqu’aux extrémités de la terre, il ne se fatigue pas, ne se lasse pas…. Il rend des forces à l’homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible…. ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles. »
Quelle chaleur au cœur me donne cette lecture !
Et cette invitation au repos de Jésus : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. », cet appel à m’approcher encore plus du Seigneur. Il m’attend, il m’accueille. Dans mon cœur, je dis à Dieu « me voici », je me souviens qu’il me précède dans la prière…
Le monde souffre actuellement, je peine… Bien sûr le poids du fardeau est différent pour chacun de nous. Pour moi, des blessures du passé que je n’arrive pas à refermer, une situation professionnelle emplie d’incertitudes, mes doutes et mes faiblesses intérieures… mais je sais que le Seigneur m’accueille avec tout cela.
Alors, je me présente devant Toi Seigneur avec mon fardeau, et je Te confie aussi tous ceux qui sont écrasés par cette période actuelle.
Face aux personnes fatiguées, le seigneur propose de travailler avec Lui car « [son] joug est facile à porter, et [son] fardeau, léger ». Il nous propose un repos actif, en marchant avec Lui et à son pas, en travaillant pour Lui, avec Lui. Marcher avec Lui, en partageant le même joug est un véritable repos pour l’âme, apporte une joie profonde, celle de cheminer avec un ami avec qui je peux échanger, parler librement, dans la douceur, je peux Lui raconter mes misères, ma fatigue, et Lui demander : Jésus , quel terrain m’invites-tu à labourer ? Animée par la légèreté de l’Esprit Saint, ma vie de chrétien n’est plus lourde. Ce sont tous mes soucis, mes préoccupations ou mes épreuves que je ne remets pas complètement au Seigneur qui la rendent lourde.
Seigneur, Tu m’invites à me rapprocher, à vivre encore plus près de Toi, à me confier à et en Toi, à Te parler comme à un ami en toute liberté.
Esprit-Saint, aide moi à déposer mon fardeau en toute tranquillité, à me laisser réellement consoler par le Seigneur, à Le laisser porter mes soucis pour vivre durablement ce repos et cette légèreté bienfaisante
Seigneur, accorde-moi aussi la grâce de bénir ton Saint Nom de tout mon être et de me souvenir sans cesse de tes bienfaits (Ps 102)
Seigneur, que je puisse retrouver un élan nouveau, et ainsi prendre mon essor comme les aigles, courir sans me lasser, et avancer sans me fatiguer, au-devant de Toi qui vient me rendre les forces et la santé .

Belle prière à tous,
Nathalie et Pascal

P.S. Retrouvez notre partage de Juillet sur ce même évangile : Se reposer dans la douceur et l’humilité de Jésus

CHANT

Mon ancre et ma voile « Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l’armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance que pas une seule ne manque. (…) Le Seigneur est le Dieu éternel,
il crée jusqu’aux extrémités de la terre, il ne se fatigue pas, ne se lasse pas. Son intelligence est insondable. Il rend des forces à l’homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible. (…) ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils déploient comme des ailes d’aigles, ils courent sans se lasser,
ils marchent sans se fatiguer.
 » (Is 40, 25-31)

Dieu tu es ma force, ma consolation
Une lampe devant mes pas
Ta voix a triomphé de l’ouragan
Remporté le combat

Tu m’offres chaque jour ton infaillible amour
Toi qui as fixé le cours des étoiles
Sois mon ancre, sois ma voile

Dieu tu es ma force, ma consolation 
Une lampe devant mes pas
Ta voix a triomphé de l’ouragan
Remporté le combat 

Tu m’offres chaque jour ton infaillible amour
Toi qui as fixé le cours des étoiles,
Sois mon ancre, sois ma voile

Tu étends mes ailes pour toucher les cieux
Protégé par ta main
Ta grâce m’appelle à lever les yeux
Et suivre ton chemin

Tu m’offres chaque jour ton infaillible amour
Toi qui as fixé le cours des étoiles,
Sois mon ancre, sois ma voile

Ta miséricorde coule de la croix
Ton sang m’a racheté
Tout ce que je suis me vient de toi
Sans fin je te louerai

Tu m’offres chaque jour ton infaillible amour
Toi qui as fixé le cours des étoiles,
Sois mon ancre, sois ma voile

EVANGILE

« Venez à moi, vous tous qui peinez » (Mt 11, 28-30)

Évangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu

En ce temps-là, Jésus prit la parole :
« Venez à moi,
vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,
et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug,
devenez mes disciples,
car je suis doux et humble de cœur,
et vous trouverez le repos pour votre âme.
Oui, mon joug est facile à porter,
et mon fardeau, léger. »

– Acclamons la Parole de Dieu : Louange à toi, Seigneur Jésus !

Méditation du Père Sébastien Antoni (RCF)

Qui peut comprendre ? Dans quel état d’esprint faut-il être ? Les sages et les savants n’y parviennent pas. Mais qui sont-ils ceux qui percent à jour le mystère ? Eh bien ce sont ceux qui ne mettent leur confiance qu’en eux et qui ne demandent rien à Dieu. Ce sont les tout-petits. Les tout-petits comprennent. Seraient-ils ceux qui savent qu’ils ne savent pas tout ? Que le « tout » est un autre, à la fois pauvre, démuni et la vérité tout entière ?
Que ce « tout » a un nom : Jésus ! Qu’il se laisse approcher, qu’il partage le même joug que ceux qui porte le trop lourd de leur vie ? Mieux, qu’il se propose de tirer avec chacun le poids de la vie qu’il traine ?
Son joug est facile à porter, et son fardeau, léger dit-il.
Seuls s’en rendent compte les tout-petits, qui dans l’évangile, sont les estropiés, les sourds-muets, les aveugles, les meurtris dans leur corps ou dans leur âme, les rejetés, les lépreux, les appelés aussi devenus disciples ; ceux qui se laissent toucher, pardonner, réconcilier, régénérer, conduire jusqu’à la confession de foi, … oui eux et eux seuls reconnaissent que le Christ les sauve.
Le Christ tire avec nous notre propre vie.
Son « joug » est doux et sa sainteté qui effrayait tant ceux qui s’imaginent un Dieu écrasant devient un fardeau léger dont il se charge avec nous.
Voici sans doute le chemin que cet Avent nous invite à considérer, mais bien plus profondément c’est là toute la trajectoire de notre vie de croyant qui est ici mise en perspective… Est-ce ainsi que nous envisageons l’aventure de la foi ? Selon cette trajectoire, et même cette… révolution ?

Homélie du Père Maximin Noudehou

« Devenez mes disciples car je suis doux et humble de cœur.
Jésus s’offre comme consolation à toute âme en peine : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. » Pour parvenir à ce repos, Jésus propose, à ses disciples, une nouvelle charge. « Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. »
Jésus témoigne de sa Bonté profonde er de sa compassion.

Aujourd’hui, le poids, sous lequel nous peinons, a plusieurs facettes. Il est économique, familial, conjugal, social, sanitaire, professionnel, sécuritaire, religieux, moral, etc. Et nous avons effectivement besoin du repos dans cet environnement intérieur et extérieur où nos vies sont une course effrénée.. Le Seigneur semble ne pas être le Seul à se préoccuper de notre repos. Les propositions sont nombreuses. Dans ce domaine, les coachs en développement personnel et les Psy pullulent. Les politiciens, les gourous et les pasteurs rivalisent d’ingéniosité… Mais le Seigneur Jésus est le Seul qui nous invite à nous charger pour trouver le repos. C’est là une méthode bien étrange !
En réalité, ceux à qui le Seigneur s’adresse sont revenus de leur première sortie missionnaire. Et ils ont fait l’expérience de la Puissance de Dieu sur l’esprit du Mal et sur la maladie. Ainsi, notre expérience fondamentale de foi constitue un lieu d’intelligence du message du Seigneur. De plus, le joug est l’élément d’attelage qui relie les deux bêtes et favorise leur conduite harmonieuse pour l’atteinte du but. Nous pouvons alors comprendre que le Seigneur nous exhorte à rejoindre son attelage. Il nous invite à faire de Lui, notre compagnon de route et notre partenaire de vie. Il nous appelle à poursuivre le même but que Lui. Il nous révèle que dépendre de Lui libère. Il nous recommande de partager son Amour (son joug) et de travailler à l’avènement du Royaume de Dieu (son fardeau). Ainsi le véritable repos vient de Dieu et nécessite notre accueil.
Qui se charge de Dieu se décharge.
Désires-tu vraiment le repos ?

Tu nous as faits pour Toi, Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en Toi.

Paroles du Pape François

Le «réconfort» que le Christ offre à ceux qui peinent et aux opprimés n’est pas seulement un soulagement psychologique ou une aumône élargie, mais la joie des pauvres d’être évangélisés et d’être des constructeurs de la nouvelle humanité. Voilà ce qu’est le soulagement: la joie, la joie que nous donne Jésus. Elle est unique, c’est la joie qu’Il a lui-même.

Angélus, 5 juillet 2020 – d’après https://www.vaticannews.va/fr/evangile-du-jour.html

Notre Père

Notre Père qui es aux Cieux, Que ton nom soit sanctifié, Que ton règne vienne, Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous  aujourd’hui  notre  pain  de  ce  jour.
Pardonne  nous  nos  offenses,  comme  nous  pardonnons  aussi  à  ceux qui nous ont offensé.
Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du Mal.

Délivre-nous de tout mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps. Par ta miséricorde, libère-nous du péché, rassure-nous devant  les  épreuves  en  cette  vie  où  nous  espérons  le  bonheur  que  tu  promets  et  l’avènement  de  Jésus  le Christ,  notre  Sauveur.

Car c’est à toi qu’appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles, Amen !

Seigneur  Jésus-Christ,  tu  as  dit  à  tes  Apôtres  :  « Je  vous  laisse  la  paix,  je  vous  donne  ma  paix ». Ne  regarde  pas  nos  péchés, mais la foi de ton Eglise. Pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite, toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen !

Prière à Marie





Je vous salue Marie pleine de grâce, le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

#VieFraternelle #Jésus #SoyonsVivantsEnsemble #SaintEsprit #Evangile #Prière #Prier

%d blogueurs aiment cette page :