Il nous relève

Bonjour les amis,

Ce dimanche, notre belle vallée du Grésivaudan a été plongée dans un brouillard épais. Enveloppée dans ce nuage qui nous empêche de voir le bleu du ciel et les rayons chauds du soleil, j’ai ressenti une drôle de sensation, comme une tristesse sourde et irraisonnée. Peut-on être pleinement heureux par un temps pareil ? La grisaille du dehors vient s’infiltrer en dedans de nous.

Nous avons pris notre voiture pour aller faire de la luge sur les hauteurs. Au détour d’un lacet, le brouillard s’est dissipé, le soleil est apparu, brillant et rieur, illuminant le paysage montagneux et la mer de nuage dans la vallée. En moi, la joie est venue … comment rester le coeur fermé devant tant de beauté ? La journée s’est finie dans la neige et dans une franche allégresse.

En redescendant dans la vallée et en pénétrant la grisaille de la mer de nuage, cette allégresse ne s’est pas dissipée. Je savais à présent que là haut, juste au-dessus de nous, un soleil magnifique nous éclairait. Tout est question de regard et de point de vue, de prise de conscience.

Devant les miracles que Jésus accomplissait, les gens de son époque se sont exclamés « Nous avons vu des choses extraordinaires ». Aujourd’hui encore, nous pouvons voir ces choses extraordinaires … « où ça ? » me direz-vous. Et bien, tout simplement autour de nous, en ajustant notre regard. Si nous avions un regard de foi qui perce les apparences pour atteindre la réalité, à notre tour, nous pourrions pousser le même cri émerveillé. [Prions en église]

Belle prière à tous,
Nathalie et Pascal

CHANT

Relever le faible (Glorious)

Au delà des océans Tu es venu me chercher Au delà de mes tourments Ton amour a triomphé
Montre moi la splendeur et la beauté qu’il y a À T’obéir de tout coeur à se confier à Ta voix

Tu viens relever le faible Tu le prends dans Tes bras Tu le conduis vers Ton Père Qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière Sois mon secours et ma joie Passé de l’ombre à Ta lumière J’ai mis mon espoir en Toi

Puisque ma vie passera en Toi je veux demeurer Puisque Tu triompheras mon cœur en Toi veut s’ancrer
Montre moi la splendeur et la beauté qu’il y a À T’obéir, de tout coeur à se confier à Ta voix

Tu viens relever le faible Tu le prends dans Tes bras Tu le conduis vers Ton Père Qui le console ici-bas
Entends le cri de ma prière Sois mon secours et ma joie Passé de l’ombre à Ta lumière J’ai mis mon espoir en Toi

Première Lecture (lecture du livre du prophète Isaïe Is 35, 1-10)

Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent !
Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse comme la rose,
qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie !
La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et du Sarone.
On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu.
Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent,
dites aux gens qui s’affolent : « Soyez forts, ne craignez pas.
Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu.
Il vient lui-même et va vous sauver. »
Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds.
Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ;
car l’eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride.
La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes.
Dans le séjour où gîtent les chacals, l’herbe deviendra des roseaux et des joncs.
Là, il y aura une chaussée, une voie qu’on appellera : la Voie sacrée.
L’homme impur n’y passera pas – il suit sa propre voie –
et les insensés ne viendront pas s’y égarer.
Là, il n’y aura pas de lion, aucune bête féroce ne surgira,
il ne s’en trouvera pas ; mais les rachetés y marcheront.
Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête,
couronnés de l’éternelle joie.
Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

EVANGILE

« Qu’ils deviennent parfaitement un » (Jn 17, 20-26)

Évangile de Jésus Christ selon Saint Luc

Un jour que Jésus enseignait,
il y avait dans l’assistance des pharisiens
et des docteurs de la Loi,
venus de tous les villages de Galilée et de Judée,
ainsi que de Jérusalem ;
et la puissance du Seigneur était à l’œuvre
pour lui faire opérer des guérisons.
Arrivent des gens, portant sur une civière
un homme qui était paralysé ;
ils cherchaient à le faire entrer
pour le placer devant Jésus.
Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule,
ils montèrent sur le toit
et, en écartant les tuiles,
ils le firent descendre avec sa civière
en plein milieu devant Jésus.
Voyant leur foi, il dit :
« Homme, tes péchés te sont pardonnés. »
Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner :
« Qui est-il celui-là ? Il dit des blasphèmes !
Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
Mais Jésus, saisissant leurs pensées, leur répondit :
« Pourquoi ces pensées dans vos cœurs ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ?
Dire : “Tes péchés te sont pardonnés”,
ou dire : “Lève-toi et marche” ?
Eh bien ! Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme
a autorité sur la terre pour pardonner les péchés,
– Jésus s’adressa à celui qui était paralysé –
je te le dis,
lève-toi, prends ta civière
et retourne dans ta maison. »
À l’instant même, celui-ci se releva devant eux,
il prit ce qui lui servait de lit
et s’en alla dans sa maison en rendant gloire à Dieu.
Tous furent saisis de stupeur et ils rendaient gloire à Dieu.
Remplis de crainte, ils disaient :
« Nous avons vu des choses extraordinaires aujourd’hui ! »

– Acclamons la Parole de Dieu : Louange à toi, Seigneur Jésus !

Méditation du Père Sébastien Antoni (RCF)

Elle nous donne parfois du fil à retordre. On la comprend mal. On s’y réfère parfois rapidement ou même, avouons-le à tort et à travers…. J’ai nommé : la volonté de Dieu ! Elle se révèle mot après mot de la parole. Mais encore faut-il être attentif à la comprendre. Et ce que nous enseigne le passage aujourd’hui c’est ceci : La volonté de Dieu est une volonté agissante.
Et lorsqu’elle agit, elle se vérifie dans la conversion, l’inversion, le retournement dans nos cœurs, le cours des événements.
Dieu, dans sa volonté transforme tout dans nos vies tout ce qui semblait sans issue. Mais…. il en faut de la volonté… à Dieu, pour ne pas se décourager de nos pesanteurs, de nos refus et de nos résignations. Nous qui, avouons-le, sommes parfois de mauvaise volonté… Face à nos retards, sans se lasser, Dieu murmure « Prends ta civière, et retourne chez toi » Lâche ton passé, avance sur la route que j’ouvre pour toi. « Prends ta civière ! » C’est là la volonté de Dieu, son désir. Mais rejoint-il la nôtre ? Qu’est ce qui paralyse aujourd’hui ce qui sans doute fut mon élan d’espérance et d’espoir hier ? Mon désir de joie, de vie, d’être heureux, de sainteté, d’amour, de lien, de vérité, d’avenir, d’espérance, de salut…… ? Ce désir ardant de bonheur, de joie, de plénitude aux mille formes, qu’est-il devenu ? S’est-il rabougri au point de me clouer sur la civière de mes malheurs, réels ou fantasmés… Est-il mort ? Que notre quête se réoriente vers le Seigneur, que notre prière aujourd’hui s’entrouvre à sa présence, de mille manières simples, habituelles ou inattendues comme le passage par un toit percé ! Ta volonté Seigneur c’est que nous nous frayons un chemin vers toi, pour te laisser nous sauver et nous rendre la jeunesse de la foi, de l’espérance et de la charité… Oh oui, que ta volonté soit faite !

Homélie du Père Maximin Noudehou

« Homme, tes péchés te sont pardonnés. »
Dans l’auditoire de Jésus, une mention spéciale est faite des pharisiens et docteurs de la Loi : « Il y avait dans l’assistance des pharisiens et des docteurs de la Loi, venus de tous les villages de Galilée et de Judée, ainsi que de Jérusalem. » Cette forte présence des gardiens du Judaïsme souligne déjà l’importance de l’enseignement donné par Jésus et l’intérêt qu’il convient d’accorder à toute réaction de la part de ces personnes. De plus, il est relevé que « la puissance du Seigneur était à l’œuvre pour lui faire opérer des guérisons. »
Nul ne peut prétendre, sans être totalement dans l’erreur, que, dans cet évangile, le Seigneur a abusé de la crédulité ou de l’ignorance de son auditoire. Nous ne pouvons pas penser que le Seigneur se joue de nous ou que la Parole de Dieu est pour le bas peuple, pour des gens sans culture. Le Seigneur ne redoute aucun auditoire. Et il est de notre devoir de creuser la Parole pour mieux la comprendre et la porter, sans crainte, à toute chair. Enfin, nous notons que le Seigneur, même dans l’acte de guérison ou dans les miracles, obéit à la Volonté de son Père.

Homme, tes péchés te sont pardonnés.
Ce qui suit, relève de l’insolite. « Arrivent des gens, portant sur une civière un homme qui était paralysé ; ils cherchaient à le faire entrer pour le placer devant Jésus. Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, en écartant les tuiles, ils le firent descendre avec sa civière en plein milieu devant Jésus. »
Nous notons, à la fois, la charité inventive des porteurs de ce paralysé et leur foi persévérante. Ils ne se laissent déstabiliser par aucun obstacle. Accéder à Jésus mobiliser toutes leurs énergies. À leur exemple, nous ne saurions baisser les bras devant les épreuves. Il nous sera souvent nécessaire d’agir à plusieurs pour qu’un enfant de Dieu puisse se retrouver en sa présence… Il nous sera souvent nécessaire d’inventer des chemins nouveaux pour rejoindre le Seigneur. Il nous sera souvent nécessaire d’abîmer un toit, c’est-à-dire de briser les défenses apparentes pour atteindre le Seigneur.
À foi active, rien d’impossible.
Qu’es-tu disposé(e) à risquer en raison de ta foi et de ton amour ?

Homme, tes péchés te sont pardonnés.
Jésus ne pouvait rester indifférent à une telle détermination, à un tel témoignage de foi et d’amour. Il décide alors d’opérer la plus grande des guérisons. « Homme, tes péchés te sont pardonnés. » Il offre le Salut en réconciliant ce cœur avec son Dieu. Il s’attaque à la racine du Mal : la désobéissance à Dieu. Les pharisiens et les scribes ne comprennent pas. Le Seigneur va leur proposer aussi de devenir ingénieux dans la foi, d’accepter que rien ne limite leur Dieu : « Eh bien ! Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité sur la terre pour pardonner les péchés, – Jésus s’adressa à celui qui était paralysé – je te le dis, lève-toi, prends ta civière et retourne dans ta maison. »
C’est le Seigneur, qui, le premier, est venu enlever les tuiles de nos toits. Il vient briser nos résistances. C’est Lui, qui, le premier, fait irruption là où nous nous sommes réfugiés. C’est Lui, qui, le premier ouvre une brèche dans tout ce qui nous rend le ciel inaccessible ! Mais, la foule ne réalise pas, que Dieu, par son Fils vient demeurer au milieu d’elle ! Elle n’y voit que de l’extraordinaire. Elle n’a pas encore réussi à rejoindre l’Extraordinaire : l’Emmanuel, Dieu-avec-nous pour que nous ayons la force de retourner à la maison ! Autrement dit, si nous n’y prenons garde, nous pouvons manquer la grâce des merveilles que Dieu réalise dans nos vies.
Toute grâce de Dieu exprime invite d’abord à reconnaître sa présence.
Comment le Seigneur te manifeste-t-il sa Présence ?

Ah, Seigneur, si Tu déchirais les cieux, et si Tu descendais !

Paroles du Pape François

C’est une chose simple, que Jésus nous enseigne lorsqu’il va à l’essentiel. L’essentiel est la santé, dans son intégralité: du corps et de l’âme. Prenons bien soin de celle du corps, mais aussi de celle de l’âme. Et allons chez ce Médecin qui peut nous guérir, qui peut pardonner les péchés. Jésus est venu pour cela, il a donné sa vie pour cela.

Homélie à Sainte-Marthe, 17 janvier 2020 – d’après https://www.vaticannews.va/fr/evangile-du-jour.html

Notre Père

Notre Père qui es aux Cieux, Que ton nom soit sanctifié, Que ton règne vienne, Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous  aujourd’hui  notre  pain  de  ce  jour.
Pardonne  nous  nos  offenses,  comme  nous  pardonnons  aussi  à  ceux qui nous ont offensé.
Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du Mal.

Délivre-nous de tout mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps. Par ta miséricorde, libère-nous du péché, rassure-nous devant  les  épreuves  en  cette  vie  où  nous  espérons  le  bonheur  que  tu  promets  et  l’avènement  de  Jésus  le Christ,  notre  Sauveur.

Car c’est à toi qu’appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles, Amen !

Seigneur  Jésus-Christ,  tu  as  dit  à  tes  Apôtres  :  « Je  vous  laisse  la  paix,  je  vous  donne  ma  paix ». Ne  regarde  pas  nos  péchés, mais la foi de ton Eglise. Pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite, toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen !

Prière à Marie





Je vous salue Marie pleine de grâce, le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

#VieFraternelle #Jésus #SoyonsVivantsEnsemble #SaintEsprit #Evangile #Prière #Prier

%d blogueurs aiment cette page :