Ajusté en vérité

Bonjour les amis,

Nous vivons des moments compliqués avec de nombreux obstacles et incertitudes. Seigneur, donne nous cette vérité du cœur nécessaire pour cheminer avec Toi, dans une obéissance totale au Père.
Seigneur, aide-nous à ne vivre que pour ta loi d’amour et de miséricorde

 « on vint demander à Jésus (…) » « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Cette attitude des « on » est un comportement que nous connaissons bien. « On » critique les autres sans se regarder soi-même. Pourquoi eux et pas nous ? On peut y voir de la jalousie, de la puérilité.

J’y vois surtout un manque de vérité dans le jeûne des « on ».
Tout ce que « on » peut faire pour prier le Seigneur, pour Le servir, pour annoncer le Royaume, doit être empli de l’Esprit-Saint, c’est-à-dire de gratuité, d’humilité, de joie…et de vérité.
Lorsque nous aidons quelqu’un ou que nous faisons une belle action, ce n’est pas par intérêt, juste par amour de Dieu et du prochain. La plus juste attitude est ensuite de s’effacer discrètement, sans chercher les honneurs, simplement, avec la joie d’une mission accomplie, tel le samaritain ou Jean Baptiste ayant montré le Christ.
Nous ne faisons pas nos jeûnes, nos prières…pour quelqu’un ou quelque chose, nous le faisons simplement par amour de Dieu, et parce que nous avons besoin de montrer cet amour.

Et cette vérité implique aussi de la souplesse pour s’adapter à notre programme de la journée, à notre fatigue…sans culpabiliser, ni entrer dans une routine ou des automatismes ennuyeux et mécaniques, encore moins pour faire comme les autres.
Bien sûr, certains jours nous ne sommes pas au top, pas réceptifs, usés, aveuglés par des soucis ou les blessures, mais je crois que le Seigneur nous connait bien et connait nos limites. Il nous demande juste de faire de notre mieux, et il est là pour nous, pour nous aider à nous « réparer » ou « remettre à neuf ». Comme le vêtement de l’évangile, le Seigneur est là pour nous aider à changer notre nature humaine blessée et faire de nous des étoffes neuves, tout cela bien sûr en obéissant à la Parole.

Seigneur, aide-nous à recevoir Ta Parole avec un esprit nouveau, avec une âme vivante, un cœur ardent, un amour sans cesse renouvelé, pour accueillir cette vie nouvelle que Tu nous propose.

Apprends-nous à avoir un cœur pur pour regarder nos sœurs et frères avec respect et avec amour.
Aide-nous à ce que bonnes habitudes de prières, de jeûnes, soient emplis de l’Esprit-Saint,
Que nos engagements de fidélité et de charité aient la souplesse et les adaptations nécessaires pour que nous restions dans la vérité.
Donne-nous cette disponibilité à l’Esprit Saint pour allier dans notre quotidien le neuf et l’ancien.

Belle prière à tous,
Nathalie et Pascal

CHANT

Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melkisédek

Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melkisédek.

Oracle du Seigneur à mon seigneur : « Siège à ma droite, et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône. »
Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melkisédek.

De Sion, le Seigneur te présente le sceptre de ta force : « Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. »
Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melkisédek.

Le jour où paraît ta puissance, tu es prince, éblouissant de sainteté : « Comme la rosée qui naît de l’aurore, je t’ai engendré. »
Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melkisédek.

Le Seigneur l’a juré dans un serment irrévocable : « Tu es prêtre à jamais selon l’ordre du roi Melkisédek. »
Tu es prêtre à jamais, selon l’ordre de Melkisédek.

PREMIERE LECTURE

« Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance » (He 5, 1-10)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Tout grand prêtre est pris parmi les hommes ;
il est établi pour intervenir en faveur des hommes
dans leurs relations avec Dieu ;
il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés.
Il est capable de compréhension
envers ceux qui commettent des fautes
par ignorance ou par égarement,
car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ;
et, à cause de cette faiblesse,
il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés
comme pour ceux du peuple.
On ne s’attribue pas cet honneur à soi-même,
on est appelé par Dieu,
comme Aaron.
Il en est bien ainsi pour le Christ :
il ne s’est pas donné à lui-même
la gloire de devenir grand prêtre ;
il l’a reçue de Dieu, qui lui a dit :
Tu es mon Fils,
moi, aujourd’hui, je t’ai engendré,

car il lui dit aussi dans un autre psaume :
Tu es prêtre de l’ordre de Melkisédek
pour l’éternité.

Pendant les jours de sa vie dans la chair,
il offrit, avec un grand cri et dans les larmes,
des prières et des supplications
à Dieu qui pouvait le sauver de la mort,
et il fut exaucé
en raison de son grand respect.
Bien qu’il soit le Fils,
il apprit par ses souffrances l’obéissance
et, conduit à sa perfection,
il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent
la cause du salut éternel,
car Dieu l’a proclamé grand prêtre
de l’ordre de Melkisédek.

EVANGILE

« L’Époux est avec eux » (Mc 2, 18-22)

Évangile de Jésus Christ selon Saint Marc

En ce temps-là,
comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient,
on vint demander à Jésus :
« Pourquoi,
alors que les disciples de Jean et les disciples des Pharisiens jeûnent,
tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Jésus leur dit :
« Les invités de la noce pourraient-ils jeûner,
pendant que l’Époux est avec eux ?
Tant qu’ils ont l’Époux avec eux,
ils ne peuvent pas jeûner.
Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ;
alors, ce jour-là, ils jeûneront.
Personne ne raccommode un vieux vêtement
avec une pièce d’étoffe neuve ;
autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu
et la déchirure s’agrandit.
Ou encore, personne ne met du vin nouveau
dans de vieilles outres ;
car alors, le vin fera éclater les outres,
et l’on perd à la fois le vin et les outres.
À vin nouveau, outres neuves. »

– Acclamons la Parole de Dieu : Louange à toi, Seigneur Jésus !

Méditation du Père Emmanuel Payen (RCF)

Nous sommes encore au début de l’Année 2021, et nous écoutons le début de l’Evangile de Marc.
Jésus a été baptisé dans l’eau du Jourdain, puis tenté au désert. Engagé pour la mission     , Il a appelé ses disciples et ses disciples le suivent et demeurent avec Lui.
Jésus leur parle, ils sont étonnés… Jésus guérit des grands malades…ils sont enthousiastes … on voit bien que Jésus a le souci de les former pour qu’un jour ils puissent continuer son œuvre.
Ce faisant, Jésus marque sa différence. Il se démarque des disciples de
Jean-Baptiste et des pharisiens.
Le temps de la formation n’est pas le temps du deuil et de la tristesse. Ils sont invités à un beau mariage et feront la fête avec abondance de bon vin…
C’est Cana.
C’est pourquoi Jésus et ses disciples ne jeunent pas …
Plus profondément, en quelque sorte, Jésus se compare au marié qui fait la fête avec tous ses amis, le jour de ses noces…
A nous aujourd’hui d’accueillir sa présence et de le suivre de près, comme ses premiers disciples.
Certes, nous n’avons pas la joie de la présence physique de Jésus comme ses premiers disciples, mais malgré son éloignement, la nouveauté de sa Parole et de son salut est capable de susciter sans fin notre véritable joie.
Seigneur Jésus, donne-nous faim de ta présence totale, et fais-nous découvrir comment Tu es déjà présent, discrètement et réellement, dans nos vies et dans le monde, Toi qui es à jamais « Dieu avec nous. »   

Homélie du Père Maximin Noudehou

« Pendant les jours de sa vie dans la chair, il offrit, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait le sauver de la mort, et il fut exaucé en raison de son grand respect. Bien qu’il soit le Fils, il apprit par ses souffrances l’obéissance et, conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel, car Dieu l’a proclamé grand prêtre de l’ordre de Melkisédek. »

En rappelant la nature et la mission du grand prêtre dans l’Ancienne Alliance, l’auteur souligne qu’il ne s’agissait que d’une préfiguration. En Christ, nous avons le Grand Prêtre Médiateur, Sacrificateur, Compatissant et Fils du Père.
Sa vie terrestre témoigne de cet accomplissement. C’est ainsi que, par ses prières ferventes et confiantes et par son obéissance, Il a obtenu la victoire sur la mort. Les souffrances ne Lui ont pas été épargnées ; signe que la souffrance touche tout être humain. Souffrance et faiblesse ne sont pas des manquements. Ils nous affectent tous… C’est la façon, dont nous y faisons face, qui fait la différence. En Christ, il nous est donné de savoir que c’est l’obéissance qui nous sauve. La sienne a rendu le Salut éternel possible. La nôtre nous y fait adhérer.

Nul Salut en dehors du Christ.
Quelle est l’incidence des souffrances dans ta relation avec Dieu ?

Seigneur, par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie et de Saint Joseph, fais-nous grandir dans l’obéissance filiale.

Paroles du Pape François

C’est le jeûne que le Seigneur veut! Un jeûne qui concerne la vie du frère, qui n’a pas honte – dit Isaïe – de la chair du frère. Notre perfection, notre sainteté se poursuit avec notre peuple, dans lequel nous sommes élus et insérés. Notre plus grand acte de sainteté, dans la chair de notre frère et dans la chair de Jésus Christ, est de ne pas avoir honte de la chair du Christ qui vient ici aujourd’hui! C’est le mystère du Corps et du Sang du Christ. C’est aller partager le pain avec ceux qui ont faim, s’occuper des malades, des personnes âgées, de ceux qui ne peuvent rien nous donner en retour: c’est ne pas avoir honte de la chair!
Pape François, Messe, Chapelle Sainte-Marthe, 7 mars 2014, Source : https://www.vaticannews.va/

Notre Père

Notre Père qui es aux Cieux, Que ton nom soit sanctifié, Que ton règne vienne, Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous  aujourd’hui  notre  pain  de  ce  jour.
Pardonne  nous  nos  offenses,  comme  nous  pardonnons  aussi  à  ceux qui nous ont offensé.
Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du Mal.

Délivre-nous de tout mal, Seigneur, et donne la paix à notre temps. Par ta miséricorde, libère-nous du péché, rassure-nous devant  les  épreuves  en  cette  vie  où  nous  espérons  le  bonheur  que  tu  promets  et  l’avènement  de  Jésus  le Christ,  notre  Sauveur.

Car c’est à toi qu’appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles, Amen !

Seigneur  Jésus-Christ,  tu  as  dit  à  tes  Apôtres  :  « Je  vous  laisse  la  paix,  je  vous  donne  ma  paix ». Ne  regarde  pas  nos  péchés, mais la foi de ton Eglise. Pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite, toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen !

Prière à Marie





Je vous salue Marie pleine de grâce, le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.

#VieFraternelle #Jésus #SoyonsVivantsEnsemble #SaintEsprit #Evangile #Prière #Prier

%d blogueurs aiment cette page :