Allons témoigner que Christ est ressuscité

Chers amis,

Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité, Alléluia. Ce n’est pas une simple formule ou une possibilité, ce n’est pas qu’une salutation, mais c’est une réalité centrale pour notre humanité, une réalité qui a fait basculer l’humanité dans l’Espérance. En annonçant sa résurrection, nous annonçons le Christ Lui-même, le Christ présent aujourd’hui, vivant, agissant, le Christ qui s’invite chez nous, en nous. Et cette joie de la résurrection nous l’annonçons après avoir vécu la Semaine Sainte, c’est à dire après avoir médité le mystère du mal, de la souffrance, de l’injustice. C’est au cœur des ténèbres, de nos ténèbres que jaillit et resplendit la lumière. Nous n’annonçons pas la résurrection, la joie de la Bonne Nouvelle, dans un monde idéal, mais dans un monde où règne l’inquiétude, la guerre, parfois à des personnes qui souffrent, qui cherchent un sens à leur vie; Alors oui, c’est dans nos vies souvent marquées par l’épreuve que nous accueillons le Christ ressuscité; il nous fait passer de la tristesse et la résignation à la joie et l’espérance. Et nous sommes invités à partager tout cela. Nous sommes tous envoyés dans cette lumière, dans cette espérance, annoncer le Christ ressuscité à tous ceux qui ne le connaissent pas, aller leur dire au nom du Christ que Dieu nous aime, qu’il nous a sauvé, que la vie est plus forte que la mort. Alors guidés par l’amour, annonçons partout notre bonheur de croire en Jésus-Christ. Soyons les témoins joyeux et pleins d’espérance de sa Résurrection.
Si tous nous témoignons dans le monde, dans notre vie quotidienne de cette joie, de cet amour, alors avec la grâce du Seigneur, le monde changera !
Viens nous rejoindre, Seigneur, aujourd’hui encore, et nous entraîner en Ta résurrection. Que nous Te fassions place chaque jour, tout-jours, pour Te vivre dans l’aujourd’hui bien concret de nos jours et dans la rencontre de l’autre que Tu nous appelles à aimer et à servir.
Sois présent à notre vie, que nous Te rendions présent par la nôtre, humble témoignage de ce salut que Tu manifestes en Ta résurrection, celui de l’Amour, l’amour sauveur du Père, par l’Esprit Saint. Joie pascale… Paix d’un matin nouveau… Jaillissement d’un Alléluia qui vient éclairer la nuit de sa lumière. Ta lumière. Toi, Seigneur ressuscité. (père Christophe Delaigue)

Nous en avons assez de la fatigue, de la morosité, de la lassitude, de la tristesse et du remords. Nous en avons assez de ce monde éprouvant. Nous en avons assez de ses bruits et de son vacarme ; sa meilleure musique, ce n’est que du bruit. Mais maintenant le silence règne, et c’est un silence qui parle (…) : telle est notre béatitude désormais. C’est le commencement de jours calmes et sereins, et le Christ s’y fait entendre, de sa « voix douce et tranquille » (1R 19,12), parce que le monde ne parle plus. Dépouillons-nous seulement du monde, et nous revêtirons le Christ (Ep 4,22; Rm 13,14). (…) Puissions-nous, en nous dévêtant ainsi, nous revêtir de choses invisibles et impérissables ! Puissions-nous grandir en grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur, saison après saison, année après année, jusqu’à ce qu’il nous prenne avec lui (…) dans le Royaume de son Père et notre Père, de son Dieu et notre Dieu (Jn 20,17). (St John Henry Newman)

Belle prière à tous,
Nathalie et Pascal

CHANT

Victoire Alléluia

1. Victoire, alléluia ! Chantons, crions de joie ! Jésus Christ est sorti du tombeau.

(x2) Ref: Galilée, Galilée, Galilée, Je viens de la Galilée,
Jésus m’a chargé d’annoncer à tous mes frères Qu’Il est ressuscité. (x2)

2. Jésus, je t’aime tant, Tu m’as donné la vie, C’est pourquoi je veux être ton témoin. (x2)

PREMIERE LECTURE

« Nous avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts » (Ac 10, 34a.37-43)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là,
quand Pierre arriva à Césarée
chez un centurion de l’armée romaine,
    il prit la parole et dit :
    « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs,
depuis les commencements en Galilée,
après le baptême proclamé par Jean :
    Jésus de Nazareth,
Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance.
Là où il passait, il faisait le bien
et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable,
car Dieu était avec lui.
    Et nous, nous sommes témoins
de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem.
Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice,
    Dieu l’a ressuscité le troisième jour.
Il lui a donné de se manifester,
    non pas à tout le peuple,
mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance,
à nous qui avons mangé et bu avec lui
après sa résurrection d’entre les morts.
    Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner
que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts.
    C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage :
Quiconque croit en lui
reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

Parole du Seigneur.

EVANGILE

« Il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts » (Jn 20, 1-9)

Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean

Le premier jour de la semaine,
Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ;
c’était encore les ténèbres.
Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.
    Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple,
celui que Jésus aimait,
et elle leur dit :
« On a enlevé le Seigneur de son tombeau,
et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
    Pierre partit donc avec l’autre disciple
pour se rendre au tombeau.
    Ils couraient tous les deux ensemble,
mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre
et arriva le premier au tombeau.
    En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ;
cependant il n’entre pas.
    Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour.
Il entre dans le tombeau ;
il aperçoit les linges, posés à plat,
    ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus,
non pas posé avec les linges,
mais roulé à part à sa place.
    C’est alors qu’entra l’autre disciple,
lui qui était arrivé le premier au tombeau.
Il vit, et il crut.
    Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris
que, selon l’Écriture,
il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.
    – Acclamons la Parole de Dieu.

– Acclamons la Parole de Dieu : Louange à toi, Seigneur Jésus !

Homélie du Père Maximin Noudehou sur la première lecture

Actes des Apôtres 10, 34a.37-43

« En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine. »
Le fait que Pierre, un juif, est chez un païen, un impur, est déjà un signe de la grâce pascale. Jésus a fait tomber le mur qui séparait les peuples. Et, c’est un signe de conversion de la part de Pierre. (Cf. Ac. 10, 9-35) Tout a commencé dans la Galilée des nations. Dès les débuts, il est de volonté divine que la Bonne Nouvelle soit annoncée aux Nations. Nous sommes, de toute éternité, dans le dessein de Salut de Dieu.
Ressusciter, c’est aussi s’ouvrir aux autres.

« Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. »
Pierre commence par faire mémoire de la vie et de la mission de Salut du Seigneur Jésus. Tout a commencé dans la puissance de l’Esprit Saint avec la manifestation de la Bonté divine : « Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. »
Et tout s’est éclairé avec le mystère pascal.
Ressusciter, c’est aussi garder vive la mémoire des bontés du Seigneur.

« Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester,non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. »
Nul ne peut être authentiquement témoin du Ressuscité s’il ne fait pas de Lui une expérience personnelle. Nous sommes invités à faire cette rencontre capitale avec le Christ Ressuscité. C’est alors que nous pouvons comprendre que la foi en Lui obtient la Miséricorde.
Ressusciter, c’est aussi faire une expérience personnelle du Christ.

Seigneur, Roi victorieux, prends-nous tous en pitié.

Paroles du Pape François

Jésus, le grain de blé semé par Dieu dans les sillons de la terre, est mort tué par le péché du monde, il est resté deux jours dans le tombeau ; mais dans sa mort était contenue toute la puissance de l’amour de Dieu, qui s’est dégagée et qui s’est manifestée le troisième jour, celui que nous célébrons aujourd’hui : la Pâque du Christ Seigneur. À nous aussi, comme aux femmes accourues au tombeau, sont adressées ces paroles : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité ! » (Lc 24, 5-6). La mort, la solitude et la peur ne sont plus la parole ultime. Il y a une parole qui va au-delà et que Dieu seul peut prononcer : c’est la parole de la Résurrection.

Pape François, Message Urbi et Orbi, 1er avril 2018, Source : https://www.vaticannews.va/

Notre Père

Notre Père qui es aux Cieux, Que ton nom soit sanctifié, Que ton règne vienne, Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous  aujourd’hui  notre  pain  de  ce  jour.
Pardonne  nous  nos  offenses,  comme  nous  pardonnons  aussi  à  ceux qui nous ont offensé.
Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du Mal.

Délivre-nous de tout mal, Seigneur. et donne la paix à notre temps: soutenus par ta miséricorde, nous serons libérés de tout péché, à l’abri de toute épreuve, nous qui attendons que se réalise cette bienheureuse espérance: l’avènement de Jésus Christ, notre Sauveur.

Car c’est à toi qu’appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles, Amen !

Seigneur  Jésus-Christ,  tu  as  dit  à  tes  Apôtres  :  « Je  vous  laisse  la  paix,  je  vous  donne  ma  paix ». Ne  regarde  pas  nos  péchés, mais la foi de ton Eglise. Pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite, toi qui règnes pour les siècles des siècles. Amen !

Prière à Marie

Je vous salue, Marie, pleine de grâce(s) ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen

Prière à Joseph

Je te salue Joseph, toi que la grâce divine a comblée.
Le Sauveur a reposé dans tes bras et grandi sous tes yeux.
Tu es béni entre tous les hommes, et Jésus, l’Enfant divin de ta virginale épouse est béni.
Saint Joseph donné pour père au Fils de Dieu,
prie pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail jusqu’à nos derniers jours
et daigne nous secourir à l’heure de notre mort.
Amen.

#VieFraternelle #Jésus #SoyonsVivantsEnsemble #SaintEsprit #Evangile #Prière #Prier

%d blogueurs aiment cette page :